Je me suis intéressé récemment au projet weave de mozilla. Il s'agit principalement d'une extension Firefox qui permet la synchronisation de données (historique, marque-pages, etc) entre différents postes de travail.

Ce type d'outil est très répandu, mais le premier intérêt de weave, c'est que les données sont chiffrées avant envoi au serveur; il lui est donc impossible de lire nos données, de les diffuser ou de les revendre. Le deuxième intérêt, c'est qu'en plus de proposer le service de synchronisation, Mozilla met à disposition, sous licence libre, le logiciel du serveur de synchronisation. Il devient ainsi facile de synchroniser des profils Firefox de manière totalement indépendante, c'est à dire sans dépendre d'un service que l'on ne maitrise pas.

Pour cela, j'ai d'abord commencé par créer mon sous-domaine weave.renevier.net et attendu que les dns soient mis à jour. Ensuite, j'ai téléchargé une copie du minimal server. À priori il existe une version plus complète et plus compliquée à installer, mais le minimal server est adapté à un usage domestique pour lequel les nouveaux utilisateurs sont ajoutés manuellement.

J'ai ensuite décompressé l'archive
tar zxf weave_minimal.tgz
puis j'ai déplacé le répertoire extrait dans le répertoire de mon choix
mv weave_minimal /var/http/
J'ai ensuite donné les droits en écriture à l'utilisateur qui fait tourner le serveur web, afin que la base de données sqlite puisse être crée puis mise à jour correctement.
chgrp -R /var/http/weave && chmod g+w /var/http/weave
Weave a besoin d'une installation de php qui supporte json, mbstring et sqlite, j'ai donc du installer, sur mon serveur en debian stable, le paquet php5-sqlite
J'ai ensuite configuré et redémarré le serveur web. J'utilise lighttpd, voici le contenu de mon fichier de configuration

server.modules += ( "mod_alias", "mod_redirect", "mod_auth" )

$HTTP["host"] =~ "^weave.renevier.net$" {

server.document-root = "/var/httpd/weave/"
alias.url = ("/weave" => "/var/httpd/weave/index.php")

$SERVER["socket"] == ":80" {
url.redirect = ( "^/(.*)" => "https://weave.renevier.net/$1" )
}

}

Pour que weave soit disponible en https, il faut créer un certificat. Idéalement, il faudrait le faire certifier par une autorité de certification, mais pour un usage personnel, un certificat auto-signé fait très bien l'affaire. Comme j'en avais déjà un, je n'ai pas eu à en recréer, je ne vais donc pas décrire cette étape, mais des bons tutoriels existent sur le web.

Ensuite, je me suis rendu avec mon navigateur à l'adresse https://weave.renevier.net/weave/1.0/blah/info/collection et mon navigateur m'a demandé login et mot de passe. On peut rentrer n'importe quoi, cette étape ne sert qu'à initialiser la base sqlite. Ensuite, le navigateur redemande en boucle login et mot de passe, c'est normal, il suffit juste de répondre une seule fois.

On peut maintenant créer les utilisateurs du service grâce au script create_user disponible dans le dossier weave: php create_user.

Il ne reste plus maintenant qu'à installer l'extension sur les postes de travail que l'on veut synchroniser. Avant d'installer l'extension, il m'a été nécessaire, vu que j'utilise un certificat autosigné, de visiter l'url https://weave.renevier.net/ afin d'ajouter une exception de sécurité pour chacun des postes que je vais synchroniser. Lors de la configuration de l'extension, j'ai du choisir l'option Use a custom server, et configurer l'url suivante: https://weave.renevier.net/weave/

Voila, weave est maintenant installé !